Le Facteur CHEVAL : anecdote de cinéma

Alors que « L’Incroyable histoire du facteur Cheval » de Niels Tavernier avec Jacques Gamblin est sorti au cinéma, j’en profite pour raconter une petite anecdote de tournage.

Embauché sur le tournage pour assurer l’acteur principal lors des « cascades » sur le palais idéal, nous avons été confrontés à de nombreux défis techniques, comme maquiller les éléments de sécurité derrière les costumes, travailler de concert avec la post-production qui gérait les effets numériques, en charge de faire disparaître les cordes sur les images filmées et, challenge qui n’était pas des moindres, assurer l’acteur Jacques Gamblin avec une corde dynamique sur un échafaudage branlant fait de bois torve. Les EPI étaient cachés sous les costumes. Nous avons fait renforcer la structure en bois par l’équipe du décor, et fait des tests de résistance avec tire-fort et dynamomètre pour valider la structure.

Pour le reste, c’est du cinéma. Avec un Jacques Gamblin furieux parfois d’être « tenu en laisse » par un assistant cordiste, alors que toute l’équipe évoluait plutôt en liberté. Au final, une cascade assez pêchue où Gamblin a dégringolé l’échafaudage de bien gaillarde manière, laissant bouche bée toute l’équipe du plateau cinéma.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.